An’

An’ (Anne Berry), à la voix et à l’alto, est accompagnée sur scène par des musiciens interprètes talentueux.

An’, c’est un duo avec Louise Leverd au violoncelle et aux choeurs ; c’est aussi un quartet avec Christophe Lavergne à la batterie, Théo Ceccaldi et Valentin Ceccaldi respectivement au violon et au violoncelle. Ils jouent les morceaux de l’album, ainsi que de nouvelles compositions de An’ qu’ils travaillent et arrangent ensemble pour constituer un répertoire riche grandissant.

On y entend une sensibilité fragile, tendue, soutenue par la puissance de l’orchestration qui trouve un bel équilibre entre les cordes, la batterie et la voix. Chaque musicien s’envole en live dans des interprétations passionnées, écrites et/ou improvisées, embarquant le spectateur dans les courants de leur voyage complice. Au fil des vagues, les paysages sont tantôt de subtils et fragiles clapotis, tantôt des torrents rockeux et tumultueux... Laissez-vous guider !

Après s’être investie dans différents projets artistiques en tant qu’altiste avec Kwal, Titi Robin, le duo Anda qu’elle crée avec Daniel Trutet et avec lequel elle sort 2 Albums : « Travelling » en 2003 et « O Sonho » en 2011, An’ (Anne Berry) découvre le poète Anglais William Blake, et commence à mettre en musique quelques-uns de ses poèmes extraits de « Chants d’enfances et d’innocence ». Ses arrangements sont essentiellement autour des cordes et de la voix, accompagnées par une batterie poétique…

Elle met également en musique ses propres textes en Français qui s’appuient sur l’épitaphe de St Augustin : « Les morts ne sont pas des absents, se sont des invisibles. » - d’où le titre de son album, ainsi que des paroles écrites par Olga Helm, chanteuse du groupe Shaï No Shaï.

Sur « L’Invisible », An’ convie à jouer le violoncelliste Olivier Koundouno, qui accompagne sur scène Emilie Loizeau, et Christophe Lavergne, batteur de « Francis et ses peintres » et Philippe Katerine notamment.

An’ nous livre là un premier EP tout en relief. Son univers est empreint d’une identité forte, où elle exprime des émotions complexes, avec la légèreté de la poésie, incarnées par le timbre de sa voix et la force habile des ses compositions.

An’ en live ! Découvrez plutôt... :

Photo©Christophe Lavergne



G2L Boite à Zic Production / 19 avenue Corentin Cariou - 75019 Paris / Tel. +33 (0)9 52 01 90 95
SOCIETE DE PRODUCTION DE CONCERTS, SPECTACLES, ENREGISTREMENTS
PROJETS INDEPENDANTS